31/01/2010

élection des "cocolos" ce week-end

 

Logements sociaux à Bruxelles: élection des "cocolos" ce week-end

29.01.10 - 15:40

60 000 locataires de logements sociaux bruxellois sont appelés aux urnes ce week-end. Ils doivent élire leurs représentants auprès de leurs sociétés de logements. Les "cocolos" sont tout simplement des habitants qui défendent les intérêts de leurs voisins pendant trois ans.

Dans le logement social bruxellois, on pourrait comparer un "cocolo", à un délégué de classe dans une école. Il est le porte-parole de son quartier auprès de sa société de logement. C’est à lui qu’il faut s’adresser, par exemple, quand il faut impérativement rénover, ou quand les voisins de l’immeuble contestent une augmentation de charges. Ensuite, le "cocolo" s’adresse aux gestionnaires et a accès au conseil d’administration.

Ce samedi, les nouveaux cocolos 2010-2013 seront élus. Pour l’occasion, des isoloirs ont été installés dans 22 des 33 sociétés de logements sociaux. Mais pourquoi n’y en a-t-il pas dans toutes ?

Dans certaines sociétés de logements, il n'y a pas assez de candidats locataires pour organiser l'élection. De plus, ce système de représentation, en place depuis six ans, démontre d’autres failles, notamment un grand absentéisme dans les isoloirs, à cause sans doute d’un certain défaitisme.

Les "cocolos" des deux premiers scrutins n'ayant pas tellement eu droit au chapitre jusqu’ici. Ils peuvent bien sûr, porter la voix de leurs voisins, mais ils ne peuvent pas l'imposer et n'ont pas le droit de vote au conseil d'administration.

A présent, le syndicat des locataires demande que ces élus aient un droit de veto au moins sur certains sujets, comme le coût des loyers par exemple.

Le secrétaire d'état Bruxellois au logement, Christos Doulkeridis, accepte le débat qu’il ouvrira dès le lendemain de ces élections dans le logement social.


I.L. avec Myriam Baele

22:44 Écrit par LE DROIT dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : elections, syndicat des locataires, ccl |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.